top of page

Solitudes peuplées

Série triptyque en trois couleurs primaires et 15 photographies

12.jpg

Ils sont trois. Ils vivent dans une ville déserte dont ils sont les seuls habitants. Aux trois coins de la ville, chacun se croit seul au monde. Alors, ils se mettent à rêver la présence d'un autre qui serait tout proche. Pour éviter la folie, ils jouent, trompent l'ennui et tentent de s'extraire de leur environnement pour voir s'il y en a d'autres, des comme eux. Des solitudes peuplées de l'absence des autres, et d'autres, qu'on affirme pour s'émanciper.

 

Au démarrage de ce projet d'un an, il y avait la volonté de faire évoluer des corps colorés dans des environnements urbains, froids, droits, dont les lignes paraissent se prolonger indéfiniment. Je me suis rapprochée de l'un de mes premiers amours, la photographie de danse, et j'ai eu envie de la penser autrement que dans une salle de spectacle. Cela m'intéressait de faire du corps l'ultime source de résistance dans un univers citadin qui semble vide et dépeuplé. La première série rouge "Carmin" devait être l'unique série de ce projet et puis j'ai fini par y donner suite avec "Méthylène" et "Mimosa" au fil des rencontres.

Galerie :

bottom of page