top of page

Hurlevent

Série courte en 7 photographies

02bis-Hurlevent(c)ChloéSignès.jpg

Hurlevent  est né pendant le confinement de novembre 2020. Je n'avais pas touché mon appareil photo depuis un moment, peu inspirée par ce que nous étions en train de vivre, je tournais un peu en rond. Confinée confortablement dans une maison en pleine campagne haute-saonoise, j'attendais que l'automne laisse place à l'hiver. En Franche-Comté, l'automne est venteux et gris, et la maison de famille dans laquelle je logeais devenait de semaine en semaine, un cocon protecteur face aux nouvelles de plus en plus déprimantes.

Cette série s'est imposée à moi comme une exploration plastique d'abord, aimant travaillant la matière. Après un premier travail d'étalonnage en 2020, plus lumineux et doux quoiqu'un peu aseptisé, j'ai eu envie de retravailler chaque photo. Presque trois ans jour pour jour après avoir pris ces images, j'ai été inspirée par des influences à mi-chemin entre les landes anglaises et gothiques d'Emily Brontë et certains tableaux romantiques en clair-obscur du 19e. Avec du recul, ce deuxième travail retranscrit bien plus ce que je ressentais à l'époque : la sensation d'un monde qui s'assombrit au dehors et dont la seule lumière, la seule échappée ne peut venir que de l'intérieur. La bâche étant une protection contre un monde toujours plus menaçant, elle devient tantôt vêtement, tantôt jeu, tantôt bulle de protection, mais toujours une enveloppe déjouant la noirceur qui rôde au dehors.

 

Cette série témoigne aussi d'un aspect de ma méthode de travail, qui consiste à revenir plusieurs fois et à des années d'intervalles, sur des projets initiés plus tôt. Le recul apportant des intuitions et des élans nouveaux, les séries finissent par raconter une autre histoire et à illustrer l'évolution de ma sensibilité.

Galerie :

bottom of page